Maladie du rond

  • Latin : Heterobasidion irregulare Garbelotto & Otrosina
  • Français : Maladie du rond
  • Anglais : Annosus root and butt rot
Contrôle

Introduction

Autrefois Heterobasidion annosum (Fr. : Fr.) Bref.

Prévention

La prévention de la maladie se fera préférablement par la planification des activités forestières durant la saison froide, quand la neige est permanente au sol, ce qui implique que la température est déjà trop froide pour permettre au champignon de sporuler et que les fructifications de H. irregulare sont habituellement sous la neige. La dispersion des spores est alors presque nulle. Lorsque des travaux sylvicoles ont lieu en l'absence de neige, il faut éviter de blesser les racines des arbres résiduels pour limiter les infections (Davis and Meyer 2004).

Contrôle

1. Mécanique et sylvicole

Les deux principales voies de pénétration de la maladie sont la colonisation des souches fraîchement coupées depuis moins de deux semaines et par les greffes de racines à partir de souches infectées (Epstein 1978.).Les opérations d'éclaircie ou de coupe finale qui se déroulent durant la belle saison (dès que la température atteint 8 °C) devraient être réalisées simultanément avec le traitement des souches avec soit des produits chimiques soit des produits biologiques (Laflamme 1994)
Dans les stations forestières ou les plantations infectées, les souches devraient être arrachées et brûlées après la récolte (Froelich et coll. 1978), ou les sites devraient être convertis vers des essences feuillues (Legrand et Soutrenon 2008). Malgré cela, Manion (1981), considère qu'il n'a pas de bons traitements pour une station fortement infestée.

2. Chimique

Le badigeonnage des souches fraichement coupée avec l'urée favorise la colonisation du milieu par de nombreux champignons antagonistes (Johansson, et al 2002). Idéalement le badigeonnage doit se faire en même temps que la coupe. À la rigueur, le travail de badigeonnage peut se faire dans les jours suivant l'intervention. Le traitement des souches par l'urée semble assez efficace en Europe; mais ce produit n'a pas été testé au Canada (Maladies des arbres du Québec 2009). Le Borax (tétraborate de sodium décahydraté) était aussi utilisé dans le passé, mais il n'est plus homologué au Canada; il était peu efficace dans les plantations où la maladie était déjà présente.
Il n'y a présentement pas de produits homologués spécifiquement pour le traitement de la maladie du rond au Canada.

3. Biologique

Dans plusieurs pays européens, on a protégé des pins avec succès en ayant recours à un moyen biologique, la pulvérisation de spores de Phlebiopsis gigantea (Fr.: Fr.) Jül. (syn.: Peniophora gigantea (Fr.:Fr.) Massee) sur des souches de pin. Ce produit est actuellement en développement dans l'Est canadien (Maladies des arbres du Québec 2009; Laflamme, 1994, 2001; Laflamme et coll. 1998). Des procédures d'homologation ont été entreprises.
Finalement, on évalue le pouvoir de transmission des gènes par des mycovirus afin d'altérer la virulence d'H. annosum (Ihrmark et coll. 2002).

4. Génétique

H. irregulare affecte tellement d'essences résineuses qu'il est illusoire de penser développer des variétés résistantes.

5. Les étapes d'un programme de lutte intégrée

Ce programme s'applique à tous les Heterobasidion spp.

  1. Planifier les interventions durant la période hivernale.
  2. Au cas contraire, traiter les souches à l'urée lors de l'abattage là où c'est légalement permis.
  3. Envisager d'utiliser les spores de Phlebiopsis gigantea lorsque le produit deviendra disponible.
  4. Une fois le pourridié (Heterobasidion sp.) installé dans la station, localiser la zone touchée, brûler les souches arrachées, et convertir vers des essences feuillues. On peut aussi arrêter le progrès de petits ronds de mortalité en pratiquant une tranchée autour des arbres morts en incluant dans ce rond deux rangées de pin apparemment sains.

Références

Références

  1. Centre collégial de développement de matériel didactique. [SD]. Maladies des arbres du Québec. http://rea.ccdmd.qc.ca/ri/arbres/# consulté le 13 janvier 2009.
  2. Davis, C. and Meyer, T. 2004. Field Guide to Tree Diseases of Ontario. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Great Lakes Forestry centre, Sault Ste. Marie, NODA/NFP Technical report TR-46 (Rev. ed.), 138 pp.
  3. Epstein, A. H. 1978. Root graft transmission of tree pathogens. Annual Review of Phytopathology; 16 181-192
  4. Froelich, R. C.; Hodges, C. S. Jr. and Sackett, S. S. 1978. Prescribed burning reduces severity of annosus root rot in the south. Forest Science; 24 (1), p. 93-100
  5. Johansson, S.M.; Pratt, J.E. and Asiegbu, F.O. 2002. Treatment of Norway spruce and Scots pine stumps with urea against the root and butt rot fungus Heterobasidion annosum—possible modes of action. Forest Ecology and Management vol 157 March 2002 p. 87-100
  6. Ihrmark, K.; Johannesson, H.; Stenström E. and Stenlid, J. 2002. Transmission of double-stranded RNA in Heterobasidion annosum. Fungal Genetics and Biology. Volume 36, Issue 2, Pages 147-154.
  7. Laflamme, G. 2001. In Biological Control Programmes in Canada, 1981-2000; Heterobasidion annosum (Fries) Brefeld, annosus root rot (Polyporaceae). Wallingford: CABI Publishing, p. 461-464
  8. Laflamme, G.; Blais, R. and Bussières, G. 1998. Eradication trial of annosus root rot in red pine plantations. Root and butt rots of forest trees: 9th International Conference on Root and Butt Rots, Carcans-Maubuisson, (France), 1-7 September, 1997. Paris: Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), p. 375-380
  9. Laflamme, G. 1994. La maladie du rond causée par Heterobasidion annosum. Feuillet d’information CFL27, Centre de Foresterie des Laurentides, Service Canadien des Forêts. Ressources naturelles Canada.
  10. Legrand, P. et Soutrenon, A. 2008. Annosus root rot in conifers: from diagnosis to treatment. / Le fomes des résineux: du diagnostic au traitement. Forêt-Entreprise; (178), Paris: Institut pour le Développement Forestier, p. 51-55
  11. Manion, P. D. 1981. Tree disease concepts. State University of New York. Prentice-Hall, New Jersey 399p.
Auteurs

Auteurs

Josée Grondin et Pierre DesRochers

Réviseurs

Réviseurs

Gaston Laflamme

Date de modification :