Perce-pousse européen du pin

Type d'insecte
  • Ordre : Lepidoptera
  • Famille : Tortricidae
  • Latin: Rhyacionia buoliana (Denis and Schiffermuller)
  • Français : Perce-pousse européen du pin
  • Anglais : European pine shoot moth
Description

Distribution

Partout au Canada.

Le perce-pousse européen du pin a été localisé pour la première fois en Amérique du Nord en 1913, dans l’État de New York. Au Canada, il est apparu en 1925 et son aire de répartition comprend les provinces de Terre-Neuve, de l’Île-du-Prince-Édouard, de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick, du Québec, de l’Ontario et l’extrême sud de la Colombie-Britannique. Il représente surtout un danger pour les plantations et les activités des pépinières.

Régime et comportement alimentaire

Phytophage / Xylophage / Perceur

Micro-habitat(s)

Bourgeon, Pousse annuelle

Dommages, symptômes et biologie

Les larves du perce-pousse européen, qu’on appelle aussi tordeuse européenne des pousses du pin, creusent des galeries à l’intérieur des bourgeons et des jeunes pousses de divers pins, et il en résulte une déformation des tiges (qui peut être sévère) et un ralentissement de la croissance. Cependant, les arbres atteints en meurent rarement. Les oeufs sont pondus isolément à la base des aiguilles de l’année ou sur les bourgeons et dès leur éclosion, en juin, les jeunes larves s’installent sur les aiguilles et tissent un abri soyeux où elles commencent à s’alimenter en creusant un tunnel à l’intérieur de l’aiguille. Il s’ensuit un brunissement visible du feuillage. Ensuite, elles s’attaquent aux bourgeons frais éclos, qu’elles évident (elles peuvent ainsi vider plusieurs bourgeons successivement) et, plus tard, pénètrent à l’intérieur des pousses où elles creusent des galeries et hivernent. Au printemps suivant, elles s’attaquent à nouveau aux bourgeons et aux nouvelles pousses et c’est là qu’elles causent les dommages les plus importants. Des aiguilles desséchées et tordues aux extrémités des rameaux et des masses de résine autour des bourgeons de même que des bourgeons desséchés sont donc les indices d’une attaque de cet insecte, attaque qui fait cesser l’élongation des pousses, entraîne leur déformation et l’apparition de nombreux bourgeons adventifs. Quand ces attaques sont sévères, les arbres ont l’aspect de buissons et des balais de sorcière apparaissent.

Commentaires

Le perce-pousse européen s’attaque de préférence aux jeunes sujets en plantation (moins de 15 ans) et aux arbres utilisés en ornementation. Non contrôlé, il peut détruire les nouvelles plantations de pins rouges, son essence de prédilection en Amérique du Nord. Il affecte cependant d’autres espèces de pins comme le pin sylvestre, le pin ponderosa et le pin mugo, une espèce ornementale.

Il importe de détecter rapidement la présence de l’insecte, car on peut alors limiter sa propagation en coupant et en brûlant les pousses infestées. Jusqu’à aujourd’hui, les tentatives pour lutter contre l’insecte par l’introduction de parasites importés n’ont pas eu le succès escompté. Dans les cas sévères, on est forcé de recourir à un insecticide de contact.

Information sur les hôtes

Hôte(s) principal(aux)

Pin mugo, pin ponderosa, pin rouge, pin sylvestre

Photos
  • Rhyacionia buoliana (Denis and Schiffermuller)

    Pupe émergent d'une pousse

  • Rhyacionia buoliana (Denis and Schiffermuller)

    Pin mature avec tronc en forme de lyre dû à une attaque au stade juvénile

  • Rhyacionia buoliana (Denis and Schiffermuller)

    Nouvelles pousses de pin rouge, l'une affectée à gauche, l'autre normale à droite

  • Rhyacionia buoliana (Denis and Schiffermuller)

    Larve dans sa gallerie

  • Rhyacionia buoliana (Denis and Schiffermuller)

    Larve

  • Rhyacionia buoliana (Denis and Schiffermuller)

    Dommage typique sur nouvelles pousses

Plus de photos...

Date de modification :