Puceron lanigère du sapin

Type d'insecte
  • Ordre : Homoptera
  • Famille : Adelgidae
  • Latin: Adelges piceae (Ratzeburg)
  • Français : Puceron lanigère du sapin
  • Anglais : Balsam woolly adelgid
Description

Distribution

Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Ontario, Québec, Terre-Neuve

Régime et comportement alimentaire

Phytophage / Succivore / Piqueur-suceur

Micro-habitat(s)

Branche, Collet, Rameau, Tronc

Dommages, symptômes et biologie

Les dégâts occasionnés par le puceron lanigère du sapin se manifestent de deux façons. On observe d’abord sur le tronc la présence de l’insecte recouvert de laine blanche inséré dans les crevasses de l’écorce. L'attaque de l'insecte entraîne une tuméfaction des zones affectées et une augmentation du diamètre de la tige. Les aiguilles tombent alors rapidement, la cime prend une teinte rouge brique et l’alimentation de l'insecte provoque la formation de bois dense et comprimé, réduisant la qualité de la fibre utilisée comme matière première pour la pâte à papier.

Le second type de dégât résulte de l’attaque des rameaux qui entraîne un renflement et une déformation des pousses que l’on appelle « goutte ». Une attaque prolongée entraîne une interruption de la croissance des bourgeons, un retard dans la croissance en hauteur, voire une mort de l’arbre à partir de la cime.

Les premiers symptômes permettant de détecter la présence de l’insecte sont des traînées blanches à la base des troncs et parfois jusque sur les grosses branches au cours du printemps et de l’été. La présence de la « goutte » au niveau de la cime à tout moment de l’année constitue un second signe d’infestation.

Commentaires

Espèce d’origine européenne, le puceron lanigère du sapin a été signalé pour la première fois au Canada en 1910 dans le sud de la Nouvelle-Écosse. Suite à sa découverte, on a observé qu’il se répandait peu à peu aux autres provinces atlantiques. De façon générale, les infestations observées au cours du 20e siècle se sont révélées non seulement intenses, mais aussi suffisamment longues pour entraîner la mortalité du sapin dans certaines zones.

Deux méthodes de lutte peuvent être appliquées dans le contrôle du puceron lanigère du sapin :

  1. couper les arbres infestés au cours de l’hiver au moment où les nymphes sont accrochées aux arbres et les brûler sur place pour éliminer tout danger de contamination future;
  2. écorcer les bois abattus avant leur transport vers des régions non infestées.

Information sur les hôtes

Hôte(s) principal(aux)

Sapin baumier

Photos
  • Adelges piceae (Ratzeburg)

    Vieux sapin au feuillage rougi après une attaque sévère du tronc

  • Adelges piceae (Ratzeburg)

    Tronc recouvert de laine blanche sécrétée par le puceron

  • Adelges piceae (Ratzeburg)

    Tronc recouvert de laine blanche sécrété par le puceron et écorce enlevée montrant le dommage fait par le puceron

  • Adelges piceae (Ratzeburg)

    Renflement caractéristique de rameaux hébergeant des pucerons après une attaque récente de la cime

  • Adelges piceae (Ratzeburg)

    Grossissement de la laine blanche recouvrant les pucerons

  • Adelges piceae (Ratzeburg)

    Extrémité d'un houppier de sapin tronqué après une attaque sévère de la cime et montrant le développement caractéristique des branches du sommet

Plus de photos...

Date de modification :