Brûlure du saule

Type de maladie
  • Latin : Venturia saliciperda (Nüesch)
  • Français : Brûlure du saule
  • Anglais : Willow scab
  • Sous-division : Ascomycota
  • Ordre/classe : Dothideales
Description

Distribution

Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Ontario, Québec, Terre-Neuve

Micro-habitat(s)

Branche, Feuille

Dommages, symptômes et biologie

Les brûlures, qui sont reconnaissables au brunissement ou au noircissement du feuillage qu’elles provoquent chez les arbres atteints, sont des maladies fongiques et, dans le cas de la brûlure du saule, elle est due à un champignon, Venturia saliciperda. Les attaques de ce champignon sont souvent suivies par le chancre noir du saule causé par Glomerella miyabeana (Fukushi) Arx. Le champignon de la brûlure s’attaque d’abord aux feuilles fraîchement déployées sur lesquelles apparaissent des taches noirâtres ou brun rougeâtre, taches qui s’étendent rapidement jusqu’aux pétioles des feuilles, lesquelles se fanent, sèchent et finissent par tomber. Puis, lorsque la maladie progresse, le champignon gagne les ramilles et atteint les branches. Des chancres noirs apparaissent plus tard. Ils prennent la forme de légères dépressions de couleur grisâtre ou brun pâle. Si les chancres entourent complètement les branches, celles-ci meurent également et dans les cas sévères, où l’infection se répète sur plusieurs années, l’arbre entier dépérit. Les dégâts les plus graves sont observés dans la partie inférieure de l’arbre.

Commentaires

La brûlure du saule, une maladie originaire d’Europe, est apparue dans les Maritimes et au Québec vers 1925. Les espèces indigènes de saules lesquels n’ont d’ailleurs pas de véritable valeur commerciale semblent mieux résister à la maladie et c’est pourquoi l’impact de la brûlure du saule se fait surtout sentir sur les arbres ornementaux et dans les pépinières. La brûlure du saule est favorisée par un climat printanier humide. Puisque les deux champignons qui la provoquent hivernent dans les parties contaminées de l’arbre, on peut limiter la propagation de la maladie en taillant les parties mortes ou atteintes en dehors de la période de dormance. Le ramassage des feuilles à l’automne est également un moyen de limiter la propagation de la brûlure du saule.

Information sur les hôtes

Hôte(s) principal(aux)

Saule, saule discolore, saule noir

Photos
  • Venturia saliciperda (Nüesch)

    Flétrissement des pointes

Date de modification :