La nonne

Type d'insecte
  • Ordre : Lepidoptera
  • Famille : Lymantriidae
  • Latin: Lymantria monacha 
  • Français : La nonne
  • Anglais : Nun moth
Description

Distribution

Cette espèce n'est pas présente au Canada

Régime et comportement alimentaire

Phytophage / Phyllophage / Défoliateur libre

Micro-habitat(s)

Écorce

Dommages, symptômes et biologie

Lymantria monacha produit une seule génération par année. Les adultes émergent de la fin de juillet jusqu'au début de septembre; les mâles se mettent alors à la recherche des femelles. Celles-ci pondent de 20 à 300 oeufs dans les fissures de l'écorce des arbres hôtes et sous l'écorce des conifères, en particulier dans la partie inférieure du tronc (sous 3.65 m ou 12 pieds). Après la ponte, les femelles peuvent voler. Les oeufs hibernent, et les larves émergent à partir du début de mai. L'éclosion peut se poursuivre jusqu'en juillet, selon la tempéraure. L'apparition des larves coïncide habituellement avec celle des bourgeons. Les larves se nourissent donc des nouvelles feuilles, puis, peu à peu des feuilles plus développées. Les jeunes larves peuvent être portées par le vent. Il peut y avoir 5 ou 6 instars. Au repos, les larves se rassemblent dans un endroit abrité. La pupaison a lieu en juillet et en août, habituellement dans des cocons soyeux et légers placés dans les fissures de l'écorce. Les adultes, mâles et femelles, sont de bons voiliers. Ils sont actifs la nuit, et la lumière les attire. Il est possible d'attraper les mâles au moyen de piège à la phéromone. Dans la partie la plus orientale de la Russie, c'est entre 3 et 5 heures du matin que L. monacha est le plus actif.

Les inspecteurs doivent chercher des grappes d'oeufs nus dans les fissures de l'écorce des arbres de pépinière, des billes, des produits forestiers, des conteneurs maritimes et des navires.

Commentaires

Oeuf: Pourpre, sphérique et réticulé. Larve: Atteint de 30 à 35 mm. La tête est brun pâle ponctuée de marques noires prononcées. Le corps est jaune grisâtre à jaune et muni de touffes de poils noirs et d'une bande dorsale noire. Il est aussi couvert de nombreuses setas secondaires noires et blanches, surtout courtes, à l'exception de celles se trouvant sur les segments prothoracique et anal. Les quatre premiers segments abdominaux possèdent chacun une paire de petites protrusions glandulaires rougeâtres sur la face dorsale. Au milieu de la face dorsale des segments 6 et 7, se trouvent des verrucs glandulaires rougeâtres. Pupe: Nue, solide brun rougeâtre et couverte de touffes de setas brun rougeâtre. Son extrémité postérieure, allongée et marquée de lignes longitudinales, se termine par de nombreuses setas solides et recourbées, de 18 à 20 mm de longueur. Adulte: Les ailes antérieures, blanches et maculées de noir sont parcourues de lignes cireuses zigzagantes. Les ailes postérieures sont pour leur part brun grisâtre et leurs bords sont couverts de minuscules poils blancs ponctués de taches brunes. La tête est blanche et le thorax, blanc marqué de noir. L'abdomen est rose et comporte des bandes transversales brunes plus distinctes chez la femelle. Chez le mâle, les antennes sont penniformes; ce caractère est toutefois moins prononcé chez la femelle. On peut trouver aussi une forme mélanique (gris-brun) du mâle. Les ailes du mâle adulte ont près de 41 mm d'envergure, contre 53 mm pour la femelle.

Autres sources

Information sur les hôtes

Hôte(s) principal(aux)

Bouleau, cerisier / prunier, chêne, Épinette, Érable, mélèze, pin, pommier, sapin

Photos
  • Lymantria monacha

    Mâle

  • Lymantria monacha

    Jeune larve

  • Lymantria monacha

    Femelle et mâle (noir)

  • Lymantria monacha

    Femelle

  • Lymantria monacha

    Exuvie pupale

  • Lymantria monacha

    Défoliation totale

Date de modification :