Xylophage vestige

Type d'insecte
  • Latin: Callipogon relictus Semenov
  • Français : Xylophage vestige
  • Anglais : Asian Callipogon longhorn beetle
  • Synonyme(s) : Eoxenus relictus Semenov, 1898 , Eoxenus relictus Semenov, 1898 , Eoxenus relictus Semenov, 1898
Description

Distribution

Cette espèce n'est pas présente au Canada

Micro-habitat(s)

Bois, Écorce

Dommages, symptômes et biologie

Ce très gros coléoptère d’un noir luisant et dont les élytres (ailes antérieures) sont convexes et d’un brun rougeâtre ou brun noisette vit dans les forêts feuillues et mélangées de certaines parties très restreintes de l’est de l’Asie. Il est rare cependant. Repliées, ses antennes font environ la moitié de la longueur du corps. Callipogon relictus est un xylophage (qui ronge ou perce le bois) dont les larves se nourrissent de l’aubier (ou bois de sève), une partie du bois qui contient de l’amidon.

Les adultes émergent de la mi-juillet à la mi-septembre, les femelles généralement une quinzaine de jours après les mâles. Grâce à leur imposante mâchoire, elles creusent des cavités à la surface de l’écorce pour y déposer des grappes de 20 à 30 œufs. Elles choisissent à cet effet des arbres dont le diamètre se situe entre 30 et 100 cm. La ponte se fait généralement à l’endroit où le tronc est le plus épais. Cet insecte semble vivre en symbiose avec l’arbre sur lequel il a choisi de s’installer et où il forme de petites colonies de 3 à 4 individus. On peut observer des pontes successives et, d’année en année, les mêmes parties de l’arbre sont réinfectées. Les larves se développent lentement (selon certains auteurs, il leur faut de 3 à 6 ans avant de devenir des adultes). On peut trouver en même temps, sous l’écorce, des larves d’âges très variables. Les larves fraîchement écloses s’enfoncent d’abord dans la couche corticale sous laquelle elles creusent des galeries qui peuvent atteindre 40 cm de long sur 2 cm de large. Ce faisant, elles laissent à la surface de l’écorce, dans l’axe du tronc, des cicatrices ouvertes pouvant aller jusqu’à 5 cm. Plus tard, elles s’enfonceront profondément dans le bois et aménageront, en se nourrissant, un réseau de galeries dense et étendu; ces galeries, qui vont dans presque toutes les directions, contiennent une abondante sciure de bois compactée. Les larves y hivernent au moins à cinq reprises, jusqu’à ce qu’elles creusent une vaste chambre dans laquelle elles s’installent, la tête dirigée vers la surface du tronc, en vue de la pupaison. Cette pupaison dure de 4 à 5 semaines et les jeunes apparaissent en juillet et en août ; ils sortent de l’arbre par les trous d’émergence de forme ovale qui peuvent atteindre 3 cm sur 4,5 cm. Des larves de cette taille causent naturellement des dégâts physiologiques et structuraux importants aux arbres-hôtes. Elles sont aussi porteuses d’un champignon (Pleurotus citrinopileatus) qui provoque une pourriture du tronc, si bien qu’il arrive que l’arbre se fende ou s’écroule et qu’on puisse y apercevoir des larves encore vivantes.

Commentaires

Cette espèce est une curiosité entomologique : sa présence attestée dans la vallée de l’Amazonie et en Asie du Sud-Est tend à appuyer l’hypothèse selon laquelle les continents concernés ont été autrefois reliés.

Callipogon relictus est un des plus gros coléoptères existants et certainement le plus gros en Russie où il est d’ailleurs le seul représentant du genre Callipogon. Bien que la femelle soit plus petite, le mâle peut atteindre de 10 à 13 cm. C’est une espèce devenue rare, voire menacée, en raison de la déforestation (y compris les coupes sanitaires) qui élimine les arbres âgés (particulièrement l’orme jacan) pour lesquels elle montre une nette préférence. L’avidité des collectionneurs contribue également à la diminution des populations de cet insecte remarquable.

Callipogon relictus est sur la liste des espèces indésirables de nombreux pays, y compris le Canada où il est justiciable de quarantaine.

References

[Anonymous]. [N.D.].  Callipogon Longhorn. Insects on stamps. http://www.asahi-net.or.jp/~CH2M-NITU/usurye.htm. Consulté en mai 2007.

[Anonymous]. [N.D.]. Distribution map of Callipogon relictus in Russia: http://www.sevin.ru/redbook/content/88mpbig.html. Consulté en mai 2007.

Cherepanov, A. I. 1988. Cerambycidae of Northern Asia. Volume 1. [Usachi Severnoi Azii (Prioninae, Disteniinae, Lepturinae, Aseminae)]. Ed. S. Otdelenie. Traduit du russe. Amerind Publishing Co. Pvt. Ltd., New Delhi. 642 p.

Cultural Heritage Administration. [N.D.]. Long-horned beetles (Callipogon relictus Semenov). Republic of Korea. http://www.cha.go.kr/english/search_plaza/ECulresult_Db_View.jsp?VdkVgwKey=16,02180000,ZZ&queryText=V_EKDCD='16'&requery=0. Consulté en mai 2007.

European and Mediterranean Plant Protection Organization (EPPO). [N.D.] Forest pests on the territories of the former USSR. O5/12249. 117 pp. http://www.eppo.org/QUARANTINE/forestry_project/EPPOforestry_project.pdf. Consulté en février 2011.

Date de modification :