Chermès des rameaux du sapin pectiné

Type d'insecte
  • Latin: Dreyfusia nordmannianae (Börner)
  • Français : Chermès des rameaux du sapin pectiné
  • Anglais : Silver fir woolly adelgid
  • Synonyme(s) : Dreyfusia nuslinii  , Adelges nordmannianae  , Chermes nuslinii 
Description

Distribution

Cette espèce n'est pas présente au Canada

Micro-habitat(s)

Écorce

Dommages, symptômes et biologie

En Europe, de nombreux insectes peuvent endommager les sapins, mais le chermès du sapin pectiné est l’un des plus redoutés. C’est un puceron, un insecte suceur de la famille des Adelgidae. Dans son milieu d’origine, il a un cycle de vie de deux années qui alterne entre deux hôtes : un hôte primaire, l’épicéa oriental (Picea orientalis), et un hôte alternant, généralement le sapin de Nordmann (Abies nordmanniana). En dehors de son aire d’origine, dans le centre de l’Europe où il a été importé en même temps que le sapin de Nordmann, l’insecte tend à se maintenir sur le sapin pectiné (Abies alba) sur lequel il se reproduit par parthénogenèse.

Comme tous les pucerons, les chermès ont un cycle de vie extrêmement compliqué qui comporte toujours cinq phases correspondant à autant de générations. L’une de ces générations comprend des mâles et des femelles. Ils se reproduisent de manière sexuée, par accouplement, sur un hôte primaire. Les quatre autres générations ne sont constituées que de femelles se reproduisant par parthénogenèse, successivement sur l’hôte primaire et sur un hôte alternant. Le chermès des rameaux du sapin pectiné exige toujours la présence de l’épicéa oriental comme hôte primaire pour réaliser un cycle complet. C’est sur cette essence qu’a lieu la ponte et que se développent les deux premières générations, soit celle des fondatrices et celle des larves gallicoles. Le développement de ces deux générations se fait aux dépens des bourgeons de l’épicéa. Des galles en forme d’ananas se développent à l’emplacement de ces bourgeons. De la deuxième génération naît une génération composée uniquement de femelles ailées migrantes. Elles se développent également sur l’épicéa, mais elles iront coloniser un hôte alternant sur lequel elles se reproduiront par parthénogenèse. Les œufs issus de cette génération peuvent donner naissance à deux types d’insectes : une génération de femelles sans ailes (aptères) qui se multiplieront par parthénogenèse sur l’hôte alternant de manière ininterrompue en l’absence de l’hôte primaire et une génération ailée, dite génération des sexupares qui sont des individus capables de voler. Ils assureront le retour à l’hôte primaire où le cycle biologique de l’espèce a débuté.

Outre le fait que les larves déforment les bourgeons de l’épicéa, les insectes adultes affaiblissent les sapins pectinés dont ils pompent la sève pour se nourrir. Sous l’attaque des jeunes larves, au printemps, les aiguilles se recourbent vers le bas. Des attaques répétées entraînent une déformation et un dessèchement des tiges terminales. Les sapins, qui tendent alors à former des rameaux de remplacement prennent un aspect buissonnant caractéristique. Les attaques de ce chermès peuvent entraîner la mort des sapins touchés, principalement quand elles sont associées à l’action de divers parasites et de maladies.

Bien que les arbres situés en sous-étage soient les plus fréquemment attaqués, les sapins isolés sont les plus touchés. En effet, l’insecte montre une préférence pour les arbres exposés au soleil.

Commentaires

L’insecte a été introduit en Europe centrale en même temps que le sapin de Nordmann en provenance du Caucase. Il s’est propagé très rapidement au sapin pectiné qui, dans cette partie de l’Europe, est l’essence dominante de l’étage montagnard. Elle est utilisée dans les plantations d’arbres de Noël qui, par conséquent, sont sujettes aux attaques de Dreyfusia nordmannianae.

References

Abgrall, J.F.; Soutrenon, A. 1991. La forêt et ses ennemis, 3e édition. CEMAGREF, Grenoble. pp. 159-162.

Dominik, J. 1979. Threats to North American conifers planted in Poland from native insects and fungi taking into account the effects of industrial air pollution on forests / Characterystyka zagrozenia w Polsce polnocnoamerykanskich gatunkow drzew iglastych przez rodzime owady i grzyby z uwzglednieniem oddzialywania emisji przemyslowych na las. Zeszyty Naukowe Szkoly Glownej Gospodarstwa Wiejskiego Akademii Rolniczej w Warszarwie, Lesnictwo 27:7-23.

Eichhorn, O. 1969. Natural distribution areas and areas of introduction of fir woolly aphids (Dreyfusia [Adelges]) and the possibilities of biological control. Z. Angew. Entomol. 63:113-131.

Forster, B. 2004. Chermès des rameaux du sapin pectiné. http://www.wsl.ch/forest/wus/diag/show_singlerecord.php?TEXTID=73&LANGID=2. Accessed November 27, 2008.

Gaumont, R.1978. Tableaux pratiques de détermination des principales formes de Chermésidés (= Adelgidés) de France. Rev. For. Fr. 30:21-36.

Global Biodiversity Information Facility. Dreyfusia nordmannianae. http://data.gbif.org/species/2049751/. Accessed November 13, 2008.

Kerr, G. 1999. European silver fir (Abies alba) in Britain: time for a reassessment? Q. J. For. 93:294-298.

Meier, F.; Engesser, R.; Forster, B.; Angst, A.; Odermatt, O. 2008. Protection des forêts: Point de la situation - 2 / 2008. http://www.wsl.ch/fe/walddynamik/waldschutz/wsinfo/wsaktuell/wsaktuell33f.pdf. Accessed December 13, 2011.

Date de modification :