Flétrissement du chêne

Type de maladie
  • Latin : Ceratocystis fagacearum (Bretz) Hunt
  • Français : Flétrissement du chêne
  • Anglais : Oak wilt
  • Ordre/classe : Microascales
Description

Distribution

Cette espèce n'est pas présente au Canada

Micro-habitat(s)

Dommages, symptômes et biologie

Le flétrissement du chêne est une maladie des tissus vasculaires causée par le champignon Ceratocystis fagacearum (Bretz) Hunt. Cette affection se développe dans l’aubier, la partie externe du bois. L’arbre contaminé produit des thylles et secrète des gommes qui finissent par obstruer les tissus vasculaires et par bloquer la circulation de la sève. Le champignon est particulièrement virulent chez les chênes rouges dont il provoque habituellement la mort. Il se propage des arbres contaminés aux arbres sains de deux façons : dans le sol, par le contact des racines, ou grâce à l’action d’insectes vecteurs qui se nourrissent dans l’aubier des arbres. Les insectes suivants sont capables de transporter le champignon pathogène : Agrilus bilineatus, Arrhenodes minutus, Carpophilus sayi, Colopterus maculatus, Colopterus niger, Colopterus semitectus, Colopterus truncatus, Cryptarcha concinna, Epuraea corticina, Glischrochilus fasciatus, Glischrochilus quadrisignatus, Glischrochilus sanguinolentus, Pseudopityophthorus minutissimus, Pseudopityophthorus pruinosus.

La propagation par le contact des racines est fréquente et rapide; des peuplements entiers peuvent être contaminés en peu de temps. Parmi les symptômes de la maladie, on remarque le flétrissement et le brunissement des feuilles. Ces symptômes apparaissent généralement en mai et persistent durant toute la période de croissance. Les feuilles brunissent progressivement de l’extrémité vers la base tout en présentant occasionnellement des parties restées vertes, notamment près de la nervure centrale. Bientôt, la couronne de l’arbre flétrit en sa totalité. À l’intérieur du bois, les vaisseaux du xylème prennent une coloration foncée. Des masses fongiques se forment sous l’écorce et peuvent devenir si importantes que celle-ci se soulève et se fendille.

Commentaires

Observée autour de 1940, cette maladie est considérée par certains comme l’une des plus graves qui puissent attaquer les chênes. Dans le cas des chênes rouges, les arbres atteints meurent généralement lors de la première année de l’infection. Les chênes blancs résistent mieux, mais la plupart finissent tout de même par succomber. Des essais d’inoculation ont montré qu’une cinquantaine de variétés de chêne ainsi que bon nombre de feuillus étaient vulnérables au flétrissement du chêne. Le commerce des produits du bois, en particulier des billes non écorcées (qui peuvent abriter des scolytes) constitue l’un des facteurs de propagation de la maladie. À cet égard, le sud de l’Ontario est considéré comme une zone à risque en raison de sa proximité avec certains des États américains où sévit la maladie.

Certains auteurs ont calculé que les pertes en chênes, sur 10 ans, pour un seul comté du Minnesota, varieraient entre 76 000 et 266 000 arbres. Selon ces mêmes auteurs, les coûts d’enlèvement des foyers d’infection varieraient entre 18 et 60 millions de dollars. Cependant, ils seraient largement compensés par les avantages engendrés en termes de protection des paysages, de sauvegarde de la valeur des propriétés et de limitations des coûts d’intervention d’urgence.

References

Agence canadienne d’inspection des aliments. Plant Health Risk Assessment Unit. 2007. Ceratocystis fagacearum (Bretz) Hunt – Flétrissement du chêne. Feuillet d’information, Agence canadienne d’inspection des aliments.
http://www.inspection.gc.ca/francais/plaveg/pestrava/cerfag/tech/cerfagf.shtml. Consulté en 2007 et 2010.

Apetorgbor, M.M.; Darkwa, N.A.; Opuni-Frimpong , E.; Agyeman, V.K. 2004. Biodeteriorating agents associated with three tropical timber species. For. Ecol. Manag. 195:311-323.

Appel, D.N. 2001. The basics of oak wilt biology and factors influencing disease incidence and severity. In: Ash, C.L., ed. Shade tree wilt diseases. Proceedings from Wilt Diseases of Shade Trees: a National Conference, St. Paul, Minnesota, USA, 25-28 August 1999. APS Press, St. Paul, Minnesota, pp. 71-81.

Appel, D.N.; Kurdyla, T.; Lewis, R., Jr. 1990. Nitidulids as vectors of the oak wilt fungus and other Ceratocystis spp. in Texas. Eur. J. For. Pathol. 20:412-417.

Björkman, E. Breeding for resistance to disease in forest trees. Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO). http://www.fao.org/docrep/03650e/03650e08.htm

Canadian Food Inspection Agency. 2007. Ceratocystis fagacearum (Bretz) Hunt – Oak Wilt. Fact Sheet, Plant Health Risk Assessment Unit, Canadian Food Inspection Agency.
www.inspection.gc.ca/english/plaveg/pestrava/cerfag/tech/cerfage.shtml. Accessed in 2007 and 2010.

Canadian Food Inspection Agency. 2001. Summary of Plant Quarantine Pest and Disease Situations in Canada.
http://www.inspection.gc.ca/plants/plant-protection/insects/plant-health-surveillance/eng/1312667977426/1312669284897.

Haight, R.G.; Homans, F.R.; Horie, T.; Mehta, S.V.; Smith, D.J.; Venette, R.C. 2011. Assessing the cost of an invasive forest pathogen: a case study with oak wilt. Environ. Manag. 47:506-517.

Haring, P.; Crisan, A.; Harsian, I. 1982. Wilt disease of sessile oak (Quercus petraea Lieb.) caused by Ceratocystis fagacearum (Bretz.) Hunt. / Aspecte privind uscarea gorunului (Quercus petraea Lieb.) cauzata de ciuperca Ceratocystis fagacearum (Bretz.) Hunt. Contributii Botanice 77-85.

Hayslett, M.; Juzwik, J.; Moltzan, B. 2008. Three Colopterus beetle species carry the oak wilt fungus to fresh wounds on red oak in Missouri. Plant Dis. 92:270-275.

Jensen-Tracy, S.; Kenaley, S.; Hudler, G.; Harrington, T.; Logue, C. 2009. First report of the oak wilt fungus, Ceratocystis fagacearum, in New York State. Plant Dis. 93:428.

Juzwik, J. 2001. Overland transmission of Ceratocystis fagacearum: extending our understanding. In: Ash, C.L., ed. Shade tree wilt diseases. Proceedings from Wilt Diseases of Shade Trees: a National Conference, St. Paul, Minnesota, USA, 25-28 August 1999. APS Press, St. Paul, Minnesota, pp. 83-92.

Juzwik, J.; Skalbeck, T.C.; Neuman, M.F. 2004. Sap beetle species (Coleoptera: Nitidulidae) visiting fresh wounds on healthy oaks during spring in Minnesota. For. Sci. 50:757-764.

MacDonald, W.L.; Pinon, J.; Tainter, F.H.; Double, M.L. 2001. European oaks - susceptible to oak wilt? In: Ash, C.L., ed. Shade tree wilt diseases. Proceedings from Wilt Diseases of Shade Trees: a National Conference, St. Paul, Minnesota, USA, 25-28 August 1999. APS Press, St. Paul, Minnesota, pp. 131-137.

Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Amélioration génétique des arbres forestiers en vue de la résistance aux maladies. Archives des documents de la FAO. http://www.fao.org/docrep/03650f/03650f08.htm

Rosnev, B.; Zlatanov, S. 1982. Vascular mycosis disease of Quercus petraea in the eastern Stara Planina mountains. Gorsko Stopanstvo 38:50-54.

Thomas, M.C. 1996. The primitive weevils of Florida (Coleoptera: Brentidae: Brentinae). Entomology Circular (Gainesville) 375, Department of Agriculture and Consumer Services, Division of Plant Industry, Gainesville, Florida, 3 pp.

Autres sources

Information sur les hôtes

Hôte(s) principal(aux)

Chêne à gros fruits, chêne bicolore, chêne blanc, chêne de Shumard, chêne des marais, chêne ellipsoïdal, chêne jaune, chêne noir, chêne rouge

Photos
  • Ceratocystis fagacearum (Bretz) Hunt

    Symptômes sur feuille de chêne rouge

  • Ceratocystis fagacearum (Bretz) Hunt

    Symptômes sur feuille

  • Ceratocystis fagacearum (Bretz) Hunt

    Greffe racinaire sur Quercus virginiana. Principal moyen de propagation de la maladie

  • Ceratocystis fagacearum (Bretz) Hunt

    Décoloration vasculaire sur le chêne rouge

  • Ceratocystis fagacearum (Bretz) Hunt

    Chêne tué par le flétrissement du chêne

  • Ceratocystis fagacearum (Bretz) Hunt

    Centre d'infection

Date de modification :